Conseils sur Rife, Vague et réglages

Programmes issus des bases de données, résultats de biofeedback ou balayages spectral ?

Pour la destruction des pathogènes, le spectral est pratiques et très puissants. Cela émet plusieurs fréquences simultanées en générant un balayage sur chaque sortie OUT1 et OUT2, ce qui cible la bande de fréquences où vivent la plupart des agents pathogènes. Cependant, tout est détruit. Bon, mauvais, petit, grand. Cela dit, cherchez à maintenir une flore saine en mangeant des aliments fermentés ou par d’autres moyens. Pour utiliser le balayage Spectrum, veuillez vérifier ici :https://www.spooky2.fr/using-spectrum-sweeps/.

Le plus puissant de tous est le résultat d’un biofeedback de Spooky2. Vous pouvez directement utiliser les préréglages en Killing (destruction) pour les résultats BFB (pouls et de GX). Si vous effectuez un biofeedback pour chercher des fréquences de soutien, c’est possible en utilisant le détecteur de pouls (Spooky-Pulse) et en choisissant BPM minimum, afin que l’état le plus détendu soit détecté.

Pulse Scan

Biofeedback par analyse du pouls

Pour la formation sur le Spooky2 Pulse, cliquez ici : https://www.spooky2.fr/spooky2-pulse-training/
Pour la formation sur le BFB avec TENS sur Spooky2 GX, consultez le site https://www.spooky2.fr/spooky2-generatorx-users-guide/.

Pour fabriquer un soin, il est préférable de compléter ou d’alterner avec des programmes issus des bases de données ciblées. Si vous ne trouvez pas de programme pertinent pour votre maladie. Vous pouvez essayer de taper la moitié du mot pour voir si des résultats sortent. Ou vous pouvez rechercher cette maladie sur Wikipédia pour voir si elle a d’autres noms. Par exemple, si nous recherchons “Scleredema” (Sclérédème) dans notre logiciel, il n’y aura aucun résultat, mais si nous utilisons le mot “Sclerosis” (Sclérose), nous en trouverons beaucoup.

L’efficacité ou non des programmes issus des bases de données dépend également de l’exactitude de votre diagnostic. Il est également possible qu’une souche différente ou une mutation de l’agent pathogène soit en cause. Quoi qu’il en soit, si vous n’obtenez aucun résultat après 2 ou 3 jours, vous devriez essayer un autre ensemble programmes issus de bases de données. Parfois, certaines maladies sont associées à d’autres agents pathogènes, vous pouvez rechercher les fréquences de ces agents associés. Ou bien vous pouvez trouver la source de la maladie, puis la cibler.

En résumé, pour un accompagnement (Healing), j’utiliserais soit les résultats d’un BFB avec Spooky-Pulse, soit les ensembles de bases de données ciblées. Le balayage spectral est conçu pour détruire. La plupart des soins d’accompagnements se font par des fréquences stimulantes, et les balayages ne fonctionnent pas du tout de cette manière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *